Bilan des fréquentations et animations

autour de l’Exposition Interactive

« 10 vers gens », Plaisirs et Malaises

de 1999 à 2001

 

SYNTHÈSE 

Fréquentation sur 75 demi-journées : 3309 personnes dont 2040 jeunes et 1269 adultes.

Visites guidées (lycées et collèges, centres sociaux, groupes associatifs, classes d’arts plastiques, organismes de formation d’éducateur) : 629 jeunes et 102 professeurs, éducateurs ou formateurs.

   Du 11 mai au 4 juin 1999

Implantation au Centre Culturel François Mitterrand à Périgueux

 

  • Ouverture au public : du mardi au samedi, de 13 h à 18 h ; 18 demi-journées.

  • Fréquentation : 708 personnes, principalement des jeunes entre 14 et 25 ans, également des professeurs et classe d’arts plastiques.

  • Animations autour de l’exposition :  « Espace Rencontres »

Rencontre Débats : 3 après-midi, environ 150 personnes.

-         « Jeunesse et Justice »

Intervention de M. Grellety (Directeur de la PJJ Dordogne)

-         « La jeunesse d’aujourd’hui »

Interventions de M.Gondet (Sociologue au CRAES), Mme Manetti (médecin inspecteur de la DRASS), M.Tran (Responsable projet de la DDJS)

-         « Arts et Éducation »

Intervention de Mme De Lima Torres (Directrice artistique Tupi Arts Vivants)

  Du 13 novembre au 12 décembre 2000

Implantation à l’Espace René Coicaud à Bergerac

 

  • Ouverture au public : du lundi au samedi, de 13 h 30 à 18 h et le vendredi jusqu’à 21 h, ouvertures également le matin pour visites guidées de groupe (lycéens et autres) ; 38 demi-journées.

  • Fréquentation : 1319 personnes dont 828 jeunes et 491 adultes.

  • Animations autour de l’exposition :  « Espace Rencontres »

Conférences et débats : 6 après-midi, environ 200 personnes.

-         « Processus de conception et de construction de l’exposition » et « Méthodologie du travail d’éducation à travers l’Art »

Intervention de Mme De Lima Torres et des jeunes créateurs

-         « La problématique de l’adolescence »

Intervention de M. Goudet (Sociologue au CRAES)

-         « Prévention et Santé des Jeunes »

Intervention de Bus Info Jeunes et du Centre Information Jeunesse de Bergerac

-         « Jeunesse et Justice »

Intervention de M. Grellety (Directeur de la PJJ Dordogne)

-         « Expression des plaisirs, Initiatives artistiques de jeunes »

Intervention du Club de Prévention l’Atelier, Centre Social de La Catte

 

 

 

Animations pour la clôture, environ 250 personnes.

-          Fresque murale (Centre Social de Naillac et de La Catte)

-          Création 3D « Le Labyrinthe de l’Intime » (Lycée Ste Marthe – St Front)

-          Expression d’un groupe de musique métal « Knock-Out »

-          Animation s’exprimant sur différentes formes de musique et danses (Association Loacambreak) 

Du 21 novembre au 15 décembre 2001

Implantation au Centre Culturel de la Visitation à Périgueux

  • Ouverture au public : du mardi au vendredi, de 14 h à 19 h et le samedi jusqu’à 20 h ; 19 demi-journées.

  • Fréquentation : 1287 personnes ; 478 adultes, 563 jeunes, 246 enfants.

  • Animations autour de l’exposition :  « Espace Rencontres ». Série de débats avec le public, après visite.

  

OBJECTIFS et COMMENTAIRES

 Les objectifs principaux des implantations ont été : 

o        D’interpeller et de favoriser l’échange d’opinions entre un public jeune et un public adulte sur la société de nos jours, et d’identifier la vision et la place de la jeunesse dans celle-ci, le tout à partir de l’expression créative des jeunes eux-mêmes ;

o        D’apporter des éléments de connaissances susceptibles de faire bouger leur positionnement existentiel, par l’interactivité et la qualité plastique de leurs œuvres et par la force de leur thématique ;

o        De réunir autour de l’exposition un partenariat diversifié pour un travail d’appropriation de cette réalisation comme outil générateur de nouveaux projets et comme réflexion autour de la jeunesse et de notre société.

 

RÉACTIONS

A – Réaction du public jeune 

Largement fréquenté par celui-ci, la majorité de ces jeunes ont apprécié la visite, surtout parce qu’elle leur a apporté :

-          Une analyse de la société dans un langage accessible et ludique où ils s’identifient ;

-          Une prise de conscience de leur réalité et de leurs responsabilités pour l’avenir ;

-          Une réflexion sur leurs conditions de vie.

Certains ont envie de poursuivre et d’enrichir ces réflexions avec d’autres, de leur faire partager leurs émotions. Une majorité souhaite le faire avec des amis, et un adolescent sur trois a envie d’instaurer un dialogue ou un débat au sein de sa famille et de revenir voir l’exposition avec elle.

 B – Réaction du public adulte 

Le public adulte a également apprécié, en dépit du choc émotionnel très souvent provoqué car ils ont été dérangés et troublés par les réalités aussi clairement exprimées par les jeunes. Il souhaiterait dans sa majeure partie revenir visiter l’exposition avec ses enfants et des amis ; certains vont utiliser ce support pour instaurer un dialogue avec des adolescents.

 

 

 

C – Réaction des professionnels 

Les professionnels ont des réactions proches de celles du public adulte sur le plan personnel. Professionnellement parlant l’exposition est jugée intéressante et révélatrice des préoccupations sociales d’aujourd’hui, et comme un excellent outil pour des rencontres et des formulations de nouveaux programmes d’accompagnement à la jeunesse. 

D – Réaction des partenaires 

o        Ministère de la Jeunesse et des Sports

Surprenant et innovant par ses logiques artistiques, d’insertion sociale, d’éducation et de prévention pour la santé des jeunes. Le Ministère attribue la médaille de bronze de la Jeunesse et des Sports.

o        Hop & Ah! Office Périgourdin d’Animation

Les jeunes réalisateurs et l’association Tupi Arts Vivants ont su interpeller le public jeune et adulte tant sur l’aspect artistique que pédagogique, et cette exposition répond à plusieurs intérêts des villes de Périgueux, Boulazac et Coulounieix-Chamiers, réunies dans cette action dans le cadre de la Politique de la Ville.

o        ADOSEN Education au service de la Santé

Oeuvre exceptionnelle véhiculant des messages de plaisirs et de malaises de jeunes transcendés par une très haute qualité artistique.

o        MGEN Mutuelle Générale de l’Education Nationale

L’exposition illustre les perceptions et las craintes de l’environnement social des jeunes, avec des messages d’appel et d’espoir.

o        CODES 24 Comité Départemental d’Education pour la Santé

Excellent support pour des animations de prévention sur les conduites à risque auprès d’un public d’adolescents et de jeunes adultes.

o        Ministère de l’Emploi et de la Solidarité

Pertinente en tant qu’outil de prévention à l’égard des jeunes et des professionnels.

o        Conseil Général de la Dordogne

Action utile de jeunes créateurs qui ont su parler à toute une génération et au-delà.

o        ADDC Association Départementale pour le Développement Culturel

L’exposition « 10 vers gens » offre aujourd’hui un véritable intérêt artistique.

o        Préfecture de la Dordogne

L’exposition propose des réponses élaborées en information sur la santé des jeunes et en prévention des conduites à risques. Une telle initiative reçoit un appui sans faille de la part du Préfet de la Dordogne.

o        Caisse d’Epargne Ecureuil

Le Prix Régional d’Initiative et Dynamisme Associatif de la caisse d’épargne est délivré à Tupi Arts Vivants pour son action exemplaire dans la lutte pour la prévention de la détresse et du repli sur soi des jeunes.

o        Mairie de Sarlat

Sa promotion mérite une envergure nationale, voire européenne.

 

 

 

ANALYSE

Le bilan de cette action est globalement très positif. Les jeunes ont été enthousiastes et le public adulte a plutôt bien réagi en favorisant le dialogue sur des sujets tabous.

Durant la période d’exposition, les animations proposées au public pour qu’il puisse s’exprimer ont permis de développer une vision positive des plaisirs des jeunes et ont été le moyen de provoquer des rencontres entre des populations issues de différents milieux et de différents quartiers. La rencontre avec les jeunes créateurs a été le point fort des animations autour de l’exposition et l’occasion d’échanges très riches, particulièrement appréciés des visiteurs.

Dans le cadre de l’Education pour la Santé et la Citoyenneté, des partenaires spécialisés ont utilisé cette exposition principalement pour son contenu thématique et son accessibilité de langage. Ainsi sur chaque module analysé, des pistes de réflexion sur les conduites à risque ont été identifiées et mises à disposition des professeurs, éducateurs et professionnels de la santé ; par exemple l’entrée dans la société, le renfermement sur soi, les prises de risque, l’angoisse, la solidarité, … etc., ayant comme supports des modules tels que « Limites », « Salle Marginale », « Cocon », … etc.

Les services Jeunesse des villes impliquées, ainsi que le Comité Départemental de l’Education pour la Santé (24), ont créé et dirigé une action sur 3 étapes :

-          Mobilisation des partenaires spécialisés pour des visites de l’exposition suivies de rencontres de formation, en vue de l’accompagnement des visites de groupes et du développement des programmes santé ;

-          Visites guidées de l’exposition (groupes scolaires, associations, éducateurs, …) suivies de débats axés sur la santé et la citoyenneté ;

-          Suivi des programmes santé mis en place à partir et à la suite de la visite de l’exposition.

D’après un questionnaire facultatif distribué à l’issue de la visite, on peut analyser l’impact de chaque module. Quelques exemples :

Le module apprécié par l’ensemble du public est le Couloir Social car provocateur et reflétant le plus la réalité quotidienne (Contexte familial, violence, ANPE, suicide, écrasement du jeune, marché du sexe, marginalisation, … etc.)

Certains modules tels que la Salle des Plaisirs sont très appréciés des adultes qui y voient de la joie et du bien-être, par contre les jeunes sont réticents car ils trouvent qu’il n’y a pas assez d’images de leurs plaisirs.

Le module du Cocon suscite des intérêts opposés; calme, confort et bien-être à l’antithèse de peur, étouffement et isolement chez les jeunes et une certaine répugnance chez les adultes.

L’ensemble des visiteurs a reconnu la finesse de conception des sculptures et installations créées par les jeunes, la qualité du travail technique, la transcription plastique des thèmes abordés devenant soudainement accessibles aux adultes.