Arts Plastiques
Association Départementale de Developpement Culturel

MASTER CLASS
en Arts Plastiques

à l’Espace Culturel François Mitterrand Périgueux - dans le cadre de l’exposition " VALEURS ”

Mercredi 30 mars 2005

9h00 : Accueil, visite et présentation de l’exposition par Igor Antic

10h00 : Table ronde / débat :
« Conceptions modernes et archaïques des notions de valeurs » avec la participation de :
-Andreu Solé (sociologue)
-Paolo Sobrero (économiste)
-Igor Antic (artiste)

12h00 :Pause-déjeuner (libre)

14h30 : « Au 20ème siècle, un art engagé ? » par Line Bouthier

15h00 : Présentation de groupes d’artistes suivie d’un débat avec la participation de Perav’prod et Zébra 3

17h30 : Conférence animée par Igor Antic « Les valeurs existent-elles en dehors de notre imaginaire ? »

18h30 : Pot de clôture

Journée gratuite (sauf repas)
Renseignements et inscription au
05 53 06 40 00 (ADDC)


« Il y a quelques mois, j’ai fait un rêve : l’oncle Picsou et Virginie Ledoyen se sont mis à chanter le fameux refrain : « Parce que je le vaux bien ! ». Voilà comment notre œuvre est née.

J’ai basé ma thèse sur trois aspects principaux : tout d’abord, j’ai constaté qu’il existe une réelle confusion autour du mot VALEUR. Nous le donnons à tout et à n’importe quoi : aux phénomènes tels que la vie, le temps, l’amour ou la vaillance, aux choses telles que l’argent, l’or, les actions de la bourse, le pétrole, aux normes idéales, aux couleurs des cartes à jouer, aussi bien qu’aux qualités nutritives. Le monde des humains limite de plus en plus l’usage de ce mot à celui qu’il prend dans le commerce. Nous nous attribuons les uns aux autres des VALEURS exprimables en chiffres, assurables, négociables et taxables. Dans un deuxième temps, je me suis intéressé au décalage entre les conceptions « archaïques » et « modernes » des VALEURS. Pour les tribus d’indiens même aujourd’hui, la notion de VALEUR n’existe pas. Ils sont capables d’échanger des choses sans se poser la question de leur hiérarchie. Une chèvre peut se troquer contre un joyau et vice-versa. Pour eux, cette absence des VALEURS hiérarchiques est indispensable pour préserver l’équilibre du monde. Or, notre civilisation dite « moderne » leur impose notre concept des VALEURS, à la fois fondatrices et destructrices. Ma troisième préoccupation a consisté à interroger nos VALEURS intimes et leurs rapports à l’art. Quels mécanismes intrinsèques font qu’une idée artistique se transforme en un objet auquel nous accordons de la VALEUR ? Quels rapports sociaux font que tel objet se transforme en marchandise ? J’ajouterai que selon moi, les VALEURS n’existent pas en dehors de notre imaginaire. »

Igor Antic


Logo ADDC