Théâtre
Association Départementale de Developpement Culturel

Les rêves d’une grenouille (Création)
De Kazuo Iwamura


Compagnie La Petite Fabrique


Mise en scène Betty Heurtebise
Avec :
Stéphanie Cassignard,
Miren Lassus-Olasagasti, Sonia Millot
Spectacle à partir de 4 ans
Durée :
40 minutes

Co-production : La Petite Fabrique - ADDC

Résidence de création
du 11 au 22 avril

Représentations à Sarliac :

Scolaire
:
Vendredi 22 avril 10h

Tout public :
Jeudi 21 avril - 19h30
Vendredi 22 avril - 19h30


Tarifs : 6€
(adultes) , 4€ (enfants hors commune)

Renseignements :

Mairie de Sarliac - 05. 53.07.82.32
ADDC - 05.53.06.40.00


En mars 2004, Le Journal de Grosse Patate avait émerveillé petits et grands.
L’ADDC, l’école et la commune de Sarliac accueillent à nouveau la compagnie La Petite Fabrique en lui permettant de peaufiner son dernier spectacle Les rêves d’une grenouille pendant deux semaines de résidence de création.

Partie du constat que c’est au travers d’albums, de contes illustrés que les tout-petits découvrent l’écrit, Betty Heurtebise a choisi cette fois-ci de mettre en scène un texte du célèbre illustrateur, Kazuo Iwamura. Dans les albums de Kazuo Iwamura, tout fait sens et mérite réflexion. Ses histoires permettent aux enfants d’agrandir le champ de leur pensée, de leur imaginaire et de leur émotion.

Les rêves d’une grenouille est un voyage au pays des songes. Une grenouille et une souris questionnent le monde qui les entoure. Ces deux charmantes philosophes nous rappellent le doux souvenir de la petite enfance où la découverte des choses s’inscrit dans une beauté universelle : … le soleil s’est couché. Où est-il passé ? Pourquoi la nuit est-elle noire ?… Pourquoi dort-on la nuit ?… Mes rêves qui les invente ?
Ces réflexions présentent aux enfants la manière de tracer le chemin de la pensée et d’éveiller le regard sur soi et sur le monde.

Betty Heurtebise, metteur en scène de la compagnie La Petite Fabrique, souhaite que ses jeux de mise en scène soient à l’image des textes de Kazuo Iwamura, à la fois tendres et pétillants, légers et profonds. Pour donner au propos artistique un rapport de proximité, l’espace spectateur est intégré à l’espace scénique. La scénographie évoque un espace où le réel côtoie l’imaginaire et permette aux tout-petits de jouer avec les contraires.
Toucher au raffinement des mots et des images de l’œuvre de Kazuo Iwamura ; Accompagner les très jeunes spectateurs dans un univers de fantaisie ; Atteindre cette finesse et cette justesse de la réflexion pour que les tout-petits participent à ce voyage imaginaire : tels sont les objectifs que s’est fixés Betty Heurtebise.

Partageant la conviction d’offrir aux jeunes spectateurs une approche sensible, singulière et intelligente du spectacle vivant, la compagnie propose pendant ses deux semaines de résidence à Sarliac des rencontres avec les classes et des répétitions publiques.
Pour Betty Heurtebise : L’accès à la culture repose sur l’envie d’aller à la rencontre du public et de permettre à chacun de découvrir le plaisir de partager ensemble un moment de théâtre.


Logo ADDC