Théâtre
Association Départementale de Developpement Culturel


télécharger images: presse-1, presse-2, presse-3



PARTENAIRES
:

Comité culturel de Cénac Saint-Julien, Association La Clé et Foyer Rural de Tocane, Foyer des Jeunes et d’Education Populaire de Beauregard de Terrasson, Foyer Rural de La Feuillade, Association l’Albert Lu de La Dornac, Association Animation Chavagnac Loisir, Association Anim’Pazayac, Centre culturel / Scène Conventionnée de Terrasson, Municipalités de Cénac Saint-Julien, Tocane et Chavagnac, ADDC
FAUT PAS PAYER

Compagnie Le théâtre de l’eau qui dort
De Dario Fo
Mise en scène, Patrick Roldez
Avec Bénédicte Dessombz,
Olivier Luppens, Frédéric Millan,
David Seigneur, Anne-Elodie Sorlin
Scénographie, Charlotte Maurel
Création lumières, Eric Pelladeau
Création son, David Georgelin
Durée, 1h30


Plus sur l
'équipe pour
FAUT PAS PAYER !


REPRESENTATIONS :

Cénac Saint-Julien
– Salle socio-culturelle
Jeudi 10 mars – 21h
Tarifs : Adultes 10 €, Adhérents 8 €

Tocane – Salle des fêtes
Vendredi 11 mars – 20h30
Tarifs : Adultes 9 €, moins de 18 ans 4 €

Chavagnac – Salle des fêtes
Samedi 12 mars – 20h30

Tarifs :
 Adultes 10,50 €, Adhérents 7,50 €,
Demandeurs d'emploi et étudiants 6 €



RENSEIGNEMENTS:

05 53 28 32 56 (Comité culturel
de Cénac Saint-Julien)
05 53 08 55 26 (Foyer rural de Tocane)
05 53 51 08 61 (Mairie de Chavagnac)

Riche en rebondissements, cette comédie raconte l’histoire dans l’Italie des années 70 d’ouvrières qui poussées à bout par la hausse des prix finissent par dévaliser un supermarché. Mais leurs maris ne l’entendent pas de cette oreille et encore moins les policiers.
« Faut pas payer » parle avec humour de la difficulté des petits à vivre face à un pouvoir répressif.
Dans cette pièce, Dario Fo, prix Nobel de Littérature en 1997, auteur prolifique (plus de 47 comédies et 80 mises en scène) met son talent comique au service d’une critique acerbe de la société capitaliste et d’un théâtre en prise directe sur la culture populaire.
Une pièce au texte fort, qui frôle parfois le boulevard sans jamais y tomber. Une pièce infiniment actuelle où l’on rit beaucoup et qui ne manque pas de nous interroger sur notre société contemporaine et ses dérives.
Bref tout ce qu’on peut attendre du théâtre.


Logo ADDC