La médiation
Macédoine de Valeurs sauce culturelle
 

Pour 15 à 30 enfants
et/ou adolescents
Temps de réalisation : entre 1h et 1h30

INGREDIENTS

Installations :
• D’une société improbable où on
évaluerait l’Homme
• De peuples soumis aux contingences de l’eau
• D’une jeune femme nageant sous un ciel étoilé
• D’un bureau de change mutant
• D’un monde en vente
• D’un homme tombé au milieu de ses achats

Vidéos :
• De bouteilles envoyées dans le ciel
• De chauves-souris originaires du Texas
• D’un dictateur ressuscité
• De la baie de notre intimité

Photographies :
• De touristes voyeurs
• De pigeons numérotés, et de calculs nécessairement faux
• De kiosques capitalistes
• De détails de billets de banques (recto-verso)

Curiosités :
• Un questionnaire vertigineux
• Des aspirateurs « amoureux »
• Des gâteaux poétiques et de jolies tâches
• Une barre de danse dans la cave

Morceaux de valeurs :
• Gigots de consommation
• Pavés de politique
• Tranches d’argent
• Filets d’intimité

Epices :
• De la racine de plaisir
• De la poudre de créativité
• Des gousses d’observation
• Une poignée de fleurs de sensibilité

 

 

Dans un premier temps, plongez les enfants dans les espaces d’exposition contenant les installations, les photographies et autres œuvres d’art contemporain, laissez les déambuler et ajoutez les morceaux de valeurs que vous aurez au préalable émincés.
Mélangez soigneusement à l’aide d’une cuillère d’écoute et saupoudrez d’épices.
Evitez de regarder votre montre, laissez mijoter à feu doux et patientez jusqu’à l’apparition, à la surface du mélange, de fines
bulles d’interrogations, ce frémissement est fréquemment accompagné d’une pellicule d’émerveillement.
Enfin, avec précaution, recueillez dans un bol d’ouverture d’esprit les réactions et laissez les tiédir.
Pour plus de saveur, vous pouvez à tout moment ajouter à nouveau quelques pincées d’épices.

Notez bien que chaque macédoine aura sa propre saveur, c’est un gage de bonne réalisation du mélange, voici cependant quelques exemples de réactions obtenues :
- Dans la pièce noire, devant la nageuse en rond, sous l’action de la fleur de sensibilité : « On se sent un peu comme dans le ventre de notre maman » dit Pierre, 7 ans.
- Devant le sentencieux « VIVRE TUE », les gousses d’observation et d’analyse de son environnement ont fait dire à Paul, 5 ans « c’est ça la vie, des fois c’est un peu gai et des fois c’est un peu triste ».
- La racine de plaisir mêlée à la poudre de créativité a créé pour tous les enfants d’une classe de maternelle (moyenne et grande section) une sauce d’imaginaire féérique où les lutins côtoyaient un prince à la recherche de sa
princesse. Dans cette sauce, les émincés de valeurs ont pu émettre toutes leurs saveurs même les plus subtiles ainsi « le prince n’aurait pas dû acheter tant de trucs, maintenant il est tombé et il pourra peut-être pas trouver sa princesse » explique tout un groupe d’enfants.
- Au bureau de l’évaluation de l’Homme, c’est Lola, 8 ans, qui rappelle que « dans la classe les copains qui ont des mauvaises notes, ils sont quand même nos
copains, ça les empêchent pas d’être gentils ».

Bon appétit.


 

Voici comment Line Bouthier, médiatrice art plastiques à l’ADDC, restitue l’expérience qu’elle
a menée, en toute complicité avec les enfants et les adultes pendant l’exposition « Valeurs », à l’Espace Culturel François Mitterrand, du 25 février au
27 mai 2005.

 








Association de Départementale de Développement Culturel