G.GWEN (gwenael billaud)
Exposition au jardin d’hélys-oeuvre
 
 

one man show:

- decembre 04/janvier 05: monkey night club, palais de tokyo, musee d’art contemporain, paris.

- mai/juin 04: docteur courbe & mister g.wen, galerie rachlin lemarie beaubourg, paris, with the sponsoring of ricard.

- oct/nov 02: g.wen hype and monkey, galerie rachlin lemarie beaubourg, paris, with the sponsoring of technikart, la lune rousse, oui fm and budweiser.

group show:

-1jun / 24 jun 06: amour gloire et beaute, centre d’art de charenton.

-28 jan / 18 mar 06: dark a la bank galerie, paris.

-23 december 05 : les brigades de noel,laurent quenehen divan du monde, paris.

-nov/05: wharf, centre d’art contemporain de basse normandie, festival art video, herouville saint clair.

-nov/05 : festival art video ,izmir, turquie.

-2 oct/05 : Nuit blanche, mairie du iv ème, association metazone.

-sept-oct 05: jeune creation, paris.

- janvier 05: curiosites contemporaines, huicenmillun, montreuil

- oct 04: nuit blanche, divan du monde, paris

-may 04 : jeune creation fait son cinema, laurent quenehen, divan du monde, paris.

-feb 04 : un chant d’amour, laurent quenehen, galerie eof, paris.

-nov/03: wharf, centre d’art contemporain de basse normandie, herouville saint clair.

-feb /mar 03 : jeune creation, la villette, paris.

-dec 02 : chambre double, galerie alain le gaillard, paris.

-may /july 01: la vie en pop, galerie seine 51, paris, with joel hubaut, ben, warhol…

-may/june 01: immersion periscopique, musee de soissons, soissons.

-june 99 : groupe hs, espace huit novembre, paris.

-june 99 : oh ! les beaux jours, square des batignolles, paris, with olivier blanckart, claude closky…

happenings :

-may 04 : soiree tracks/arte, palais de tokyo, musee d’art contemporain, paris.

-nov 03 : art paris, carroussel du louvre, paris.

-ap/may 03: roxy rocky, rex club, paris. oranisé avec jean luc caron et marjorie david. sponsorisé par trax, la lune rousse, blast, les inrocks, oui fm, levi’s. happening d'arnaud labelle-rojoux, palais de tokyo.

-june 02: pink clom, rex club, paris. happening de joel hubaut, music par ltno et the dead sexy, sponsoring technikart, oui fm, la lune rousse.

-oct 01: the pink gorilla visits the fiac, fiac, paris.

-jan 01: g.wen night club, galerie eof, paris. g.wen crée une boite de nuit fictive, musique de philippe katerine et ltno, fashion by frederic baldo et j.c. de castelbajac. sponsorisé par toyota et radio nova.

TV shows:

-feb 06: la matinale, canal+

-feb 06: le culture club, france4

-dec 05 : 13 jour kingkong, 13 ème rue

-jan 05: la matinale, canal+

-june 04: tracks, arte

-june 04: indo tv, mcm

-may 00 to jan 04: six happenings pour paris derniere.

-oct 02: de l’art ou du cochon, envoye special, France2

-june 02 : zone interdite, m6.

-may 02 : rive droite/rive gauche, paris premiere.

-jan 01 : nulle part ailleurs, canal plus.

 

G.GWEN, est un artiste francais qui explore en se les appropriant les codes de la societe du spectacle. Il aborde les exces d’images véhiculés par l’industrie du divertissement (la mode, la musique, le clinquant mediatique, la serie b, violente et ringarde). les dessins, les sculptures, les videos et les performances libérent un esprit pop, punk et glam. G.GWEN, pose un regard sans concessions sur cet univers superficiel et nous livre une verite saisissante : l’etre humain est une image, un individu branchitude, un gorille sauvage et un serial killer fashion.

Mr G.WEN , performer, explore en se les appropriant les divers codes d’une société de consommation qui s’affiche dans ses excès d’images (mode, musique, clinquant médiatique, série B). Il pousse au paroxysme ce culte de l’apparence et pose un regard sans concessions sur cet univers superficiel en nous livrant une vérité saisissante : « l’être humain est une image ». Il questionne l’animalité et le conditionnement sexuel des espèces en créant des hybrides qui se déclinent ainsi en objets photographiques et en sculptures empaillées (Gorille rose pourchassé par des gogos danseuses, Homme à la tête de veau, Bush président et sa gogo, le fashion lapin et le serial killer). Ces espèces sont souvent traquées par les médias et évoluent dans le milieu artistique.

« Les personnages endossent les caractéristiques de la série B américaine, s’attaquent aux stéréotypes de la culture de masse et à son imagerie kitsch. Mon travail aborde la starification par l’emploi du système de diffusion médiatique, mes actions visibles à la télévision reprennent dès lors la phrase « warholienne » : « Etre célèbre un quart d’heure ». J’analyse les médias contemporains et retourne leur fonctionnement au travers de mes performances et de mes installations.

Un des axes de ma recherche est de mettre le spectateur au centre de mes dispositifs. Ce dernier est confronté à un espace intime, subit l’action et son débordement. Je choisis souvent pour mes actions des lieux inhabituels et offerts à tous regards. Ainsi, mes performance m’amènent à évoquer des lieux d’intimité et d’intériorité auxquels je prête trois rôles : l’espace de mon propre corps, un nouvel espace clos qui se trouve intentionnellement prisonnier du masque et du costume, l’espace voyeur du spectateur qui se trouve confronté à l’action, et l’espace extérieur qui intègre le public qui surprend l’action.

Ludique, subversif, rejoignant par ailleurs l’industrie du divertissement, mon travail est alors une déclinaison possible de la culture pop, rock’n’roll, trash et underground. »

G.WEN Gorille

 












Association de Départementale de Développement Culturel