Pour la première fois, il a été possible, dans le domaine de l'Anthropologie, d'étudier un ensemble de Néandertaliens appartenant à un même groupe géographique et à une même période et le bon état des squelettes a permis d'apporter des renseignements essentiels quant à la connaissance morphologique de ce type de population.  

A la base de la stratigraphie, ces niveaux ont livré une industrie moustérienne réalisée par débitage Levallois comprenant de très nombreux racloirs et des denticulés. Ces industries ont été considérées par F. Bordes comme typiques d'un faciès particulier : le Moustérien type Ferrassie.

 
Pointe moustérienne en silex.
Document JM Geneste.
Dessin JG Marcillaud.
 
Racloir denticulé en silex.
Document JM Geneste.
Dessin JG Marcillaud.

 

 

 

 

 

Un des squelettes néandertaliens en cours de fouille.
Document Musée national de préhistoire. Cliché D. Peyrony