Comme dans la plupart des gisements de cette période, les niveaux châtelperronniens de la Ferrassie présentent un mélange d'industries du Moustérien et du Paléolithique supérieur. Ces mélanges sont généralement attribués aux conditions climatiques humides qui régnaient alors.

 

Les pointes de Châtelperron sont les outils qui caractérisent les industries de cette période. Elles sont associées à des outils de type Paléolithique supérieur comme les grattoirs, les perçoirs en silex et les poinçons en os. 

 

 

 

Pointe de Châtelperron en silex. Environ 7 cm.
Document Musée national de préhistoire.
Cliché Ph. Jugie.