Réalisé par :
Parat P. et Monthiel G. ( 5B)

Ethnologue et préhistorien français ( Paris, 1911-1986), Leroi-Gourhan est à la fois l'auteur d'une thèse sur le redressement de l' homme jusqu'à la station verticale et d' une autre sur l'archéologie du Pacifique Nord.

D'abord professeur à la faculté des lettres de Lyon, Leroi-Gourhan enseigne ensuite à la Sorbonne, avant de devenir sous-directeur du musée de l'homme. Après la Seconde Guerre Mondiale, il crée le centre de formation à la recherche ethnologique, qui tendait enfin à un apprentissage pratique.

L'importance de ses travaux réside non seulement dans le soin avec lequel ils sont menés (mise au point de techniques nouvelles pour le massage des matériaux), mais aussi dans le mode d'approche multidisciplinaire qu'ils ont instauré. Sa double carrière d'ethnologue et de préhistorien, ses recherches sur les techniques dans les diverses sociétés (Evolution et Techniques, 1943 ) et ses tentatives de reconstitution du passé (La Civilisation du renne, 1936; Hommes de la Préhistoire, 1955) le conduisent à une synthèse de l'évolution humaine. Ses dernières recherches (Le Geste et la parole, 1964-1965) montrent le langage comme le plus humanisé des instruments techniques et la masse informe des faits comme une totalité logique et riche de sens, qui doit aboutir à une libération de l'homme.