Sommaire

Histoire
Moulin de Pinard
Moulin Martin
Moulin à papier de Couze
Fabrication du papier
Papèterie de Vaux-Malherbeaux

Base images
Bibliographies
Index
Contacts

 




              

L'orientation vers le papier filtre

L'invention des papiers filtres de qualité pour l'industrie chimique, en plein essor au milieu du XIXe siècle, va sauver provisoirement les papeteries de Couze. En 1840, monsieur Pierre Prat, possesseur de plusieurs usines, met au point un papier filtre de forme ronde, plus pratique que la feuille carrée et développe de nombreux marchés. La pharmacie, les laboratoires, les brasseries, la distillerie, la parfumerie... sont ses principaux débouchés. Il installe des machines dans ses usines.

Devant sa réussite, d'autres familles suivent son exemple. Ainsi les Jardel installent dans plusieurs moulins des cylindres et des machines, afin de fabriquer le même type de produit, mais plus spécialement des papiers semi-mous pour le filtrage rapide des sirops et huiles et des papiers extra-forts pour le filtrage lent des alcools et essences. La plupart des moulins encore en activité s'orientent alors vers le papier filtre réservant le papier chiffon pour l'édition et le papier d'art.

 
     

Cette base a été conçue par le Lycée St-Joseph de Sarlat puis réalisée et hébergée par
le Conseil Général de la Dordogne