Sommaire

Histoire
Moulin de Pinard
Moulin Martin
Moulin à papier de Couze
Fabrication du papier
Papèterie de Vaux-Malherbeaux

Base images
Bibliographies
Index
Contacts




           

Le moulin est alimenté par un bief sur la rive gauche du Bandiat. Autrefois, le moulin possédait trois roues: une roue de côté et deux roues de dessous; deux pour le grain et une pour l'huile.

Aujourd'hui, il ne subsiste plus qu'une roue à aube de côté. Elle est enfermée dans un canal qui s'étend depuis la base de la roue jusqu'à l'endroit où elle reçoit l'eau par une vanne que l'on peut élever à la demande. L'eau, en frappant les aubes très légèrement au-dessous du niveau de l'axe de la roue, provoque sa rotation. Pour une meilleure efficacité de l'eau sur les aubes, la roue est enserrée entre deux murs parallèles et la maçonnerie du fond, de forme circulaire, est rasée par les aubes.

Le mouvement de la roue est transmis par un arbre, à un rouet qui entraîne par des systèmes de poulies et courroies la meule verticale pour écraser les cerneaux de noix et un brasseur dans la grande poêle où les cerneaux sont chauffés avant d'être pressés.
     

Cette base a été conçue par le Lycée St-Joseph de Sarlat puis réalisée et hébergée par
le Conseil Général de la Dordogne