"Aujourd'hui, il ne subsiste plus qu'une roue à aube de côté. Elle est enfermée dans un canal qui s'étend depuis la base de la roue jusqu'à l'endroit où elle reçoit l'eau par une vanne que l'on peut élever à la demande. L'eau, en frappant les aubes très légèrement au-dessous du niveau de l'axe de la roue, provoque sa rotation. Pour une meilleure efficacité de l'eau sur les aubes, la roue est enserrée entre deux murs parallèles et la maçonnerie du fond, de forme circulaire, est rasée par les aubes".