Sommaire

Histoire
Moulin de Pinard
Moulin Martin
Moulin à papier de Couze
Fabrication du papier
Papèterie de Vaux-Malherbeaux

Base images
Bibliographies
Index
Contacts


 

  La domestication de l'énergie hydraulique pour moudre le grain, presser l'huile, fabriquer la pâte à papier, scier le bois, tanner les peaux, actionner les soufflets et les marteaux des forges... fut en son temps une innovation essentielle.

  Elle épargna à l'homme un travail fastidieux et concentra les activités le long des cours d'eau. La quasi-totalité des moulins n'a pas survécu aux mutations économiques des XIXe et XXe siècles. Vers 1809-1811, on comptait un moulin pour environ 160 habitants, plaçant ainsi le département de la Dordogne au 9ème rang en France.

  S'il existe encore quelques rares moulins en activités, beaucoup, abandonnés, ruinés ont disparu. D'autres ont été transformés en résidence principale ou secondaire.

  Des mouvements associatifs dynamiques comme les "Amis des Moulins Bandiat-Tardoire" ou la SAPPAC, s'efforcent de conserver et de promouvoir un patrimoine artisanal et industriel multimillénaire.

 

Cette base a été conçue par le Lycée St-Joseph de Sarlat puis réalisée et hébergée par
le Conseil Général de la Dordogne