Etat de frais concernant le logement des troupes du roi à Excideuil durant la Fronde

24 août 1653

 

Estat des despances fournies et

avancées par les habitans de la

ville d'Exideuil au régiment d'infanterie

de Poytou et aus régiments de cavallerie

de Lilebousne et de Richelieu, logés dans

lad. ville par líordre du seigneur comte

díArcourt, lors commandant les armées

du roy en Guienne, du quinziesme febvrier

mil six centz cinquante deux, signé Henry

de Loraine, comte d'Arcourt, et plus bas par

Monseigneur Martin, lequel estat lesd.

habitans représantent par devant vous

messieurs les esleus de Périgord tenant vostre

bureau en la ville de Nontron, pour leur

estre faict liquidation desdictes despances et

subcistances fournies aux susd. régimens

díinfanterie et cavalerie durant vingt

jours quíilz auroint loté et séjourné

dans lad. ville ainsin qu'il appert

du procès verbal sur ce faict, le neufviesme

mars de lad. année six cents cinquante

deux, signé Thomasson, substitu du

procureur díoffice, Magniac, Vignieras,

Rolin, Pasquet, Dalby, Beau, de

Condamines, Gouffié, Beau, Meton,

Beau et Saint Vincens juge, et

Laymarie greffier

- [page 2 ] - A ses (sic) fins disent lesd. habitans

que, pour le logement desd. régimentz,

ilz en auroint faict faire la reveue par

les officiers díiceux, y commandant le sieur

de Manoire porteur de líordre, et se seroit

trouvé dans les régimens de cavalerie

deux lieutenans, deux mareschaux

de logis et six vingtz cavaliers à cheval

avec líestat major, et dans le régiment

díinfanterie dix lieutenans , dix sergens,

dix coporaux, dix ancepassadeset deux

centz fantassins; cy requièrent leur

estre liquidé

Veu le susd. ordre et procès Premièrement pour deux
verbal, liquidé pour deux lieutenans de cavalerie à raison
lieutenans de cavalerie de quatre places pour chasque
à raison de quatre places lieutenant revenant à huict
pour chascun huict places places par jour
et pour chasque place  
quarante solz par jour  
revenant à seze livres par  
jour et pour lesd. vingt jours  
à la somme de trois centz  
vingt livres  
   
Liquidé pour deux Pour deux mareschaux des

- [page 3] -  
   
mareschaux de logis à logis à raison dedeux places pour
raison de deux places chascun, revenant à quatre places
pour chasqun, huict livres par jour
par jour, revenant pour  
lesd. vingt jours à la somme  
de cent soixante livres  
   

Liquidé pour six vingtz

cavaliers à cheval à

raison de quarante solz

pour chascun, douze livres

par jour, revenant pour

lesd. vingt jours à la somme

de quatre mil huict

centz livres

Pour six vingtz cavaliers à

cheval revenant à six vingtz

places par jour

   

Liquidé pour líestat

major à raison de seze

places par jour trante

deux livres pour chasque

jour revenant pour lesd.

vingtz jours à la somme

de six centz quarante

livres

Pour l'estat major revenant

à quatorze places par

jour

 

- [page 4] -  
   
Et pour le susd. régiment d'infanterie  
   

Liquidé pour dix lieutenans

quarante solz par jour revenant

pour les susd. vingt jours pour

chascun d'iceux quarante

livres et pour le tout quatre

centz livres

Premièrement pour dix lieutenans
   

Liquidé pour dix sergens

à raison de seze solz par jour

huict livres et pour les susdictz

vingt jours cent soixante livres

Pour dix sergens
   

Liquidé pour dix

coporaux à raison de huict

solz par jour quatre livres

et pour les susd. vingtz jours

quatre vingtz livres

Pour dix coporaux

- [page 5 ] -  
   

Liquidé pour dix ancepassades

à raison de huict solz par jour

quatre livres et pour les susd.

vingtz jours quatre vingtz

livres

Pour dix ancepassades
   

Liquidé pour deux centz

fantassins à raison de huict

solz par jour quatre vingtz

livres et pour les susdictz

vingt jours seze centz livres

Et pour deux centz fantassins

 

Somme totale VIII M II C XL livres

 

Liquidée a esté la susd. despance par nous, conseilhers esleus

pour le roy en Perigord soubssignés, à lad. somme de huict mil

deux centz quarante livres, suivant le sud. ordre et procès

verbal, quy ont demeuré par devers lesd. sieurs affermateurs.

Faict au bureau de líeslection estably en la ville de Nontron, le

vint quatriesme aoust mil six centz cinquante et trois.

 

Léon Reynier Deyriaud

Demoncelles

Lagorce

Brelierdy greffier

 

Archives départementales de la Dordogne, 4 E 54-7